Autisme : Le plan TSA, des parents dans les médias et l’incompréhension de Lucie Charlebois

L’an dernier, quand le plan T.S.A. est sorti, j’ai « un peu cassé le party » à Puisqu’il faut se lever, sur les ondes du 98.5. En soirée, la recherchiste de Paul Arcand avait communiqué avec moi pour savoir si je pouvais être en onde le lendemain matin pour commenter le plan de la Ministre … Lire la suite Autisme : Le plan TSA, des parents dans les médias et l’incompréhension de Lucie Charlebois

Autisme : Les propos suicidaires d’un enfant ne sont pas un choix !

« Oui, mais c’était ton choix ! » Ah ! Le choix ! Il a le dos large, le choix ! Prétendre à quelqu’un que : « ben t’sais, c’était ton choix », permet à n’importe quel ignorant de se déresponsabiliser face à la détresse des autres. C’est drôlement pratique. C’est même politiquement correct ! … Lire la suite Autisme : Les propos suicidaires d’un enfant ne sont pas un choix !

Autisme : Un cœur en bataille

J’étais en plein rush de fin de session à l'université. J’avais un travail à remettre dans quelques heures et j’avais beaucoup trop de contenu pour faire un résumé de huit pages. Des écrits sur le trouble spectre de l'autisme, il y en a tellement. C’est à se demander pourquoi on semble faire du surplace! Je faisais le tri dans ma documentation quand j’ai reçu ton message. Tu étais en larmes. Tu ne savais pas à qui te confier. Je suis celle à qui tu vides ton sac quand tu n’en peux plus de ton quotidien, donc naturellement c’est à moi que tu as écrit quand le père de ton enfant t’a annoncé qu’il partait. Au début, j’ai voulu te rassurer, te dire que des chicanes, ça arrive dans un couple. Il avait peut-être besoin de temps, d’une pause, de réfléchir. Tu m’as confirmé que non. « Cette fois, il est parti pour de bon. Il a prononcé ces mots qu’il n’avait jamais osé dire : je ne t’aime plus. », que tu m’as dit.

Dépression : Le tabou des mères d’enfants autistes

Certains ont cru que j’annonçais mon départ de Ton petit look moms pour aller voir ailleurs. C’est très mal me connaître. Je ne suis pas partie ailleurs mais je n’ai pas vraiment cessé d’écrire non plus. Il y a mon roman, Le masque de ta mère, que tu peux commander dès aujourd’hui ( Précommande, livraison le 10 octobre 2017. Si tu veux une dédicace c'est maintenant !) : en ligne sur le site des Libraires du Québec : https://lst.leslibraires.ca/livres/le-masque-de-ta-mere-nadia-levesque-9782981453334.html

Cette différence pas réellement invisible

Les diagnostics de ton enfant, tu les connais par cœur. Tu en parles ouvertement, ce n’est pas un tabou autour de toi. Tu le sais, tu l’acceptes, tu l’aimes. Ça va, du moins ça allait, jusqu’à ce que cette photo se retrouve devant tes yeux. Ils se sont brouillés, ton cœur s’est serré, t’avais juste envie de pleurer. Ces étiquettes, celles dont tu parles quotidiennement, celles que l’on dit invisibles, étaient soudainement si apparentes.

Autisme : Qu’est-ce qu’on attend en tant que société ?

On m’associe beaucoup à la cause de l’autisme. Pourtant, ce n’est pas l’autisme que je défends, les personnes autistes le font beaucoup mieux que moi. Ce que je dénonce, c’est la détresse psychologique des parents que l’on met en attente pour tout et rien. Je parle de ce que je connais, de mon vécu, de ce que l’on me transmet. Ce que je dénonce, ce que je vise, c’est la puissance de parents informés, accompagnés, afin qu’ils comprennent ce qu’ils vivent, ce qu’ils font ! Les impacts de la désinformation, de ce manque d’accompagnement sont criants, mais ils sont tabous aussi.

L’autisme d’un enfant, quand le couple fout le camp…

Il n’y a que de la tendresse et l’autisme de votre enfant entre vous. Il y a ses besoins qui coûtent chers, il y a ses rigidités qui demandent beaucoup d’adaptations. Il y a sa structure qui demande du temps, il y a tant de petites choses qui doivent être faites pour que la situation familiale soit acceptable, vivable.  Tout ça, c’est toi qui y vois. Tu es à la maison, tu croyais que c’était la meilleure décision. En fait, pour tous ceux que tu aimes, oui, c’était la meilleure option. Mais toi ? Tu t’es perdue dans tout ça ! Et tu y as perdu ton couple au passage. Pas simplement par manque de temps. C’est ce que tu t’es fait croire longtemps, mais depuis deux ans, c’est la haine et l’amour qui se chevauchent dans ton cœur face à ton homme.

Autisme : Voilà pourquoi il faut que ça change !

Pourquoi Nadia ? Pourquoi maintenant ? Pourquoi pas avant ? J’écris sur ma détresse, sur celle des parents d’enfants autistes depuis trois ans. Dans les derniers mois, je me suis consacrée à des textes sur la parentalité, des constats plus généraux, mais en novembre, j’ai publié un texte dans Planète F magazine qui avait pour sujet : se rendre malade pour son enfant différent. Ce texte a parlé à tant de parents qu’il s’est retrouvé numéro un, le texte le plus lu sur le blogue pour l’année 2016. Il avait été édité en novembre et il avait dépassé tous les blogues de l’année ? J’y ai vu un message clair dans ce résultat, mais les messages, les vôtres, entraient eux aussi.